Alice Pike Barney (1857-1931)

Alice Pike Barney est une artiste américaine née en 1857 à Cincinnati dans l'Ohio. En 1876 elle épouse Albert Clifford Barney, et de ce mariage naissent deux filles. Malgré la désapprobation de son mari elle se rend en 1887 à Paris pour étudier l'art et se rapprocher de ses filles alors en pension en France. Veuve à 53 ans elle se remarie avec un homme, Christian Hemminck, de 30 ans son cadet. Ils divorcent en 1920. Alice Pike Barney aura beaucoup contribué à faire valoir les arts à Washington. Elle meurt en 1931 à Los Angeles.
Il suffit de regarder son autoportrait de 1906 pour saisir la farouche détermination de cette artiste. Contrariée dans son art durant une grande partie de sa vie, elle a pourtant réussi à devenir célèbre pour ses magnifiques portraits à l'huile ou au pastel.

Autoportrait à la Palette (1906), Alice Pike Barney
Autoportrait à la Palette (1906), Alice Pike Barney

Dreamland (1906), Alice Pike Barney
Dreamland (1906), Alice Pike Barney

Kate Deering Ridgely, Alice Pike Barney
Kate Deering Ridgely, Alice Pike Barney

Ruth St. Denis (1910), Alice Pike Barney
Ruth St. Denis (1910), Alice Pike Barney

Self-Portrait in Painting Robe (1896), Alice Pike Barney
Self-Portrait in Painting Robe (1896), Alice Pike Barney

The Chatelaine (1912), Alice Pike Barney
The Chatelaine (1912), Alice Pike Barney

The Spanish Shawl, Alice Pike Barney
The Spanish Shawl, Alice Pike Barney

Self-Portrait in Repose, Alice Pike Barney
Self-Portrait in Repose, Alice Pike Barney

Firelight, Alice Pike Barney
Firelight, Alice Pike Barney

Eng Hwee Chu (1967)


Eng Hwee Chu est une artiste malaisienne née en 1967 à Bat Pahat, Johor. Elle étudie l'art à l'Institut Malaisien d'Art où elle obtient son diplôme en 1989. Son art, fort et très personnel, la place très vite sur la scène artistique de Malaisie. Elle remporte de nombreux prix.
Elle est mariée à l'artiste peintre Tan Chin Kuan dont le travail à une certaine similitude.
Dans ses œuvres, elle explore les contradictions entre son moi-intérieur et le monde extérieur souvent hostile qu'elle semble vivre comme une tragédie. Les personnages deviennent des émotions pures. Le réalisme dont elle use pour peindre ne sert qu'à illustrer les interrogations incessantes auxquelles la recherche de sa propre identité la confronte. C'est foisonnant, coloré et en même temps empreint de beaucoup de gravité.

After Lost (2013), Eng Hwee Chu
After Lost (2013), Eng Hwee Chu
Authorities Behind Women (2016), Eng Hwee Chu
Authorities Behind Women (2016), Eng Hwee Chu
Beyond Border (2014), Eng Hwee Chu.png
Beyond Border (2014), Eng Hwee Chu.png
Origin of Women (2013), Eng Hwee Chu
Origin of Women (2013), Eng Hwee Chu


Prospect (1995), Eng Hwee Chu
Prospect (1995), Eng Hwee Chu
Return Home (2012), Eng Hwee Chu
Return Home (2012), Eng Hwee Chu
Silent Cry (2016), Eng Hwee Chu
Silent Cry (2016), Eng Hwee Chu
Memory, Memory, Eng Hwee Chu
Memory, Memory, Eng Hwee Chu

Marianne Stokes (1855)


Marianne Stokes (née Preindlsberger) est une artiste d'origine autrichienne née à Graz en 1855. En 1872 elle s'inscrit aux Beaux-Arts de Graz où elle étudie le dessin, puis intègre l'Académie des Beaux-Arts de Munich. Elle obtient une bourse pour aller étudier à Paris. Elle y fait la connaissance de la finnoise Helene Schjerfbeck (1862), en compagnie de laquelle elle fait un séjour à Pont Aven en 1883. C'est à cette occasion qu'elle se lie avec le peintre anglais Adrian Stokes qu'elle épouse en 1884. Elle le suit en Angleterre. Et c'est à Londres qu'elle meurt en 1927.
A partir des années 1890 elle trouve de plus en plus souvent sa source d'inspiration dans les sujets religieux et mythologiques qu'elle exécute de façon très classique et avec beaucoup de finesse. A l'occasion d'un voyage à Zdiar dans les Carpates elle réalise de somptueuses études de paysans qui restent encore aujourd'hui un important témoignage sur ce peuple slovaque. 

Madonna and Child (1907-08), Marianne Stokes
Madonna and Child (1907-08), Marianne Stokes

A Capri Witch, Marianne Stokes
A Capri Witch, Marianne Stokes

A Tearful Child, Marianne Stokes
A Tearful Child, Marianne Stokes

Angels Entertaining the Holy Child (1893), Marianne Stokes
Angels Entertaining the Holy Child (1893), Marianne Stokes

Devaki, Mother of Krishna, Marianne Stokes
Devaki, Mother of Krishna, Marianne Stokes

Hungarian Portrait (1905/09?), Marianne Stokes
Hungarian Portrait (1905/09?), Marianne Stokes

Jour des Cendres (1901), Marianne Stokes
Jour des Cendres (1901), Marianne Stokes

La Jeune Fille et la Mort (1908), Marianne Stokes
La Jeune Fille et la Mort (1908), Marianne Stokes

St Elizabeth of Hungary Spinning for the Poor (1895), Marianne Stokes
St Elizabeth of Hungary Spinning for the Poor (1895), Marianne Stokes

Tristram'sDeath (1902), Marianne Stokes
Tristram'sDeath (1902), Marianne Stokes
 

Prudence Flint (1962)


Prudence Flint est une artiste australienne née à Melbourne en 1962. Elle étudie l'art au Victorian College of Arts où elle obtient son BA en 1984 et à la Monash University où elle obtient son master en 2008. Elle a aussi des diplômes d'écrivain et d'éditrice. Aujourd'hui elle enseigne le dessin.
Prudence Flint a une manière assez linéaire de peindre. Les toiles sont simples, organisées. Il y a peu d'interaction entre les sujets. L'air est figé, comme engourdi. La pensée des femmes qu'elle peint semble flotter à des années lumières de l'endroit où elles se trouvent, hors de portée de tout, et de ces simples actes qui composent leur quotidien. C'est pourtant bien de cela dont elle parle et Prudence Flint dépeint ces petits moments de vie avec beaucoup d'humour.
Qu'on ne s'y trompe pas, le CV de Prudence Flint est impressionnant. Pour aller sur son site, c'est ici

The Company You Keep #7 (2000), Prudence Flint
The Company You Keep #7 (2000), Prudence Flint

Travel Agent (2014), Prudence Flint
Travel Agent (2014), Prudence Flint

Ukulele (2012), Prudence Flint
Ukulele (2012), Prudence Flint

Green Tea Ice Cream (2012), Prudence Flint
Green Tea Ice Cream (2012), Prudence Flint  




Baby (2015), Prudence Flint
Baby (2015), Prudence Flint

Shower (2017), Prudence Flint
Shower (2017), Prudence Flint
 
Shower (2016), Prudence Flint
Shower (2016), Prudence Flint

Yvette Coppersmith (1980)


Yvette Coppersmith est une artiste australienne née à Melbourne en 1980. C'est là qu'elle étudie l'art au Victorian College of Arts. Très vite son talent s'affirme et elle remporte de nombreux prix.
Certes Yvette Coppersmith n'a rien inventé, mais elle se sert de ses influences avec talent et conviction. Surtout en ce qui concerne ses autoportraits nombreux. Elle explore, se pose sur quelque mirage et, tel le caméléon, se métamorphose. C'est aussi simple que ça. Pour elle peindre est un jeu de rôles où elle donne vie à ses fantasmes et où elle entraîne le spectateur. C'est plein de charme et d'une grande sensibilité.
Chausser vos baskets, pour la suivre c'est ici. (Actuellement le lien ne fonctionne pas, j'y reviendrai)

Self-portrait in Navy Coat (2017), Yvette Coppersmith
Self-portrait in Navy Coat (2017), Yvette Coppersmith

Sel-portrait (2016), Yvette Coppersmith
Sel-portrait (2016), Yvette Coppersmith

Self-portrait as Gerald (2009), Yvette Coppersmith
Self-portrait as Gerald (2009), Yvette Coppersmith

Self-Portrait as Lakme (2009), Yvette Coppersmith
Self-Portrait as Lakme (2009), Yvette Coppersmith

Self-Portrait In the Frock (2003), Yvette Coppersmith
Self-Portrait In the Frock (2003), Yvette Coppersmith

Self-portrait Inspired by Jacinda Arden (2018), Yvette Coppersmith
Self-portrait Inspired by Jacinda Arden (2018), Yvette Coppersmith

Sophie with Lulu (2011), Yvette Coppersmith
Sophie with Lulu (2011), Yvette Coppersmith

A Double Portrait With Bird (2017/2018), Yvette Coppersmith
A Double Portrait With Bird (2017/2018), Yvette Coppersmith

Head of a Woman with Gold (2015), Yvette Coppersmith
Head of a Woman with Gold (2015), Yvette Coppersmith

Nora Self-Portrait (2012), Yvette Coppersmith
Nora Self-Portrait (2012), Yvette Coppersmith

Portrait of a Woman with Pink Diamonds (2013), Yvette Coppersmith
Portrait of a Woman with Pink Diamonds (2013), Yvette Coppersmith

Professor Gillian Triggs (2017), Yvette Coppersmith
Professor Gillian Triggs (2017), Yvette Coppersmith

Lucy Culliton (1966)


Lucy Culliton est une artiste australienne née en 1966 à Sydney. Elle travaille d’abord comme graphiste avant d’obtenir un diplôme des Beaux-arts de l'Ecole Nationale d'Art de Sydney en 1996. Elle a exposé en solo plusieurs fois et a reçu pour son travail le prix Portia Geach Memorial Art en 2006 et le prix de peinture Mosman Art en 2000. Elle a été finaliste à l’Archibald, au Sulman et au Wynne Prize à l'Art Gallery of NSW et le Prix Dobell.
Lucy Culliton est une force de la nature, droite dans ses bottes. Comme à son image, son œuvre respire la campagne, l'amour de la nature et des animaux, la vie dans ce qu'elle a de plus élémentaire. Ici pas de chichi. Les couleurs sont joyeuses mais ne manquent pas de douceur et  d'harmonie. Ça parle des saisons, de potager, de bétail, de poules, de pigeons, de cactus, de voisins et d'amis, tout se qui fait l'environnement direct de l'artiste. Mais au-delà de la simplicité il y a un foisonnement gourmand des choses. Lucy Culliton est une passionnée. Elle nous entraîne dans son monde et celui-ci a beaucoup de charme. On ne peut pas y être insensible.

 
Self-Portrait with Tatts (2002), Lucy Culliton
Self-Portrait with Tatts (2002), Lucy Culliton

Chris with dogs and birds (2016), Lucy Culliton
Chris with dogs and birds (2016), Lucy Culliton

Lucy and Fans (2016), Lucy Culliton
Lucy and Fans (2016), Lucy Culliton

Self with Friends (2016), Lucy Culliton
Self with Friends (2016), Lucy Culliton

Self with subject (domestic science) (2007), Lucy Culliton
Self with subject (domestic science) (2007), Lucy Culliton

Self-portrait with Two Chickens (2003), Lucy Culliton
Self-portrait with Two Chickens (2003), Lucy Culliton

Winter Portrait with Snow (2009), Lucy Culliton
Winter Portrait with Snow (2009), Lucy Culliton
 
Self witn Cactus (2005), Lucy Culliton
Self witn Cactus (2005), Lucy Culliton

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...