Sarah Harvey (1981)

Sarah Harvey est une artiste anglaise née à Londres en 1981. Elle poursuit des études d'art à la Chelsea School of Art et à la Newcastle University d'où elle sort diplômée en 2004. En 2003 elle remporte une bourse d'étude, ce qui lui offre l'opportunité de voyager en Italie, plus particulièrement à Florence et en Toscane. Aujourd'hui elle vit et travaille à Londres.
Les peintures de Sarah Harvey (dixit l'artiste) sont pour la plupart des autoportraits flottants dans des piscines aux eaux bleu vert et qui suscitent à la fois le bien-être et l'insécurité. Les corps suspendus sont fragmentés, déformés jusqu'à en devenir une sorte d'abstraction, ce qui est pour le moins contradictoire s'agissant de peintures hyperréalistes.
Pour aller sur son site, c'est par ici.

Faced Bitch (2008), Sarah Harvey
Faced Bitch (2008), Sarah Harvey

Falling Pleasure (2010), Sarah Harvey
Falling Pleasure (2010), Sarah Harvey

Glisten (2010), Sarah Harvey
Glisten (2010), Sarah Harvey

Mermaid (2006), Sarah Harvey
Mermaid (2006), Sarah Harvey

Ripples of light (2011), Sarah Harvey
Ripples of light (2011), Sarah Harvey





Virtuous Desire, Sarah Harvey
Virtuous Desire, Sarah Harvey

Mary Potter (1900-1981)

Mary Potter (Marian Anderson Attenborough) est une artiste anglaise née en 1900 à Beckenham dans le Kent. Elle étudie l'art à la Beckenham School of Art puis à la Slade School of Fine Art avec Henry Tonks. Elle devient l'épouse de l'écrivain Stephen Potter avec qui elle s'installe après la guerre dans le Suffolk. Ensemble ils auront deux enfants mais divorcent en 1955. Elle décède en 1981 d'un cancer du poumon.
Les œuvres de Mary Potter sont en majeur partie des natures mortes ou des paysages qu'elle peint dans des couleurs terreuses et fondues pas loin de l'abstraction. Sa palette est restreinte, on est proche d'une simple évocation évanescente des choses ce qui force le spectateur à user plus de ses sensations que de sa vision. Magique.

Mary Potter
Mary Potter

Portrait of an Auxiliary Territorial Service Sergeant (1942), Mary Potter
Portrait of an Auxiliary Territorial Service Sergeant (1942), Mary Potter

Mary Potter
Mary Potter

Jacquetta Hawkes (1967), Mary Potter
Jacquetta Hawkes (1967), Mary Potter

Mary Potter
Mary Potter
 

Ania Hobson (1990)

Ania Monika Trojanowska Hobson est une artiste anglaise née en 1990 à Kidderminster dans le Worcestershire. Son grand-père Edward Trojanowski était un peintre krakovien bien connu du début du XXe siècle, dont l’œuvre est toujours exposée au Musée national de Varsovie. Ania Hobson étudie l'art à la Princes Drawing School et part ensuite pour l'Italie poursuivre ses études à l'Académie d'Art de Florence. En 2018 son tableau intitulé "A Portrait of Two Female Painters "  gagne le prestigieux concours BP Portrait Awards.
Son travail a un caractère typiquement anglais (je pense à Lucian Freud surtout en ce qui concerne ses tableaux animaliers), mais il y a aussi un peu d'Alice Neel. Il se dégage une force tranquille des personnages qu'elle peint avec des traits épais et des tons sourds. Ania Hobson entre dans le vif du sujet sans y mettre de pathos ou d'affectation.
Pour aller sur son site c'est par ici.


Girl in Ripped Jeans, Ania Hobson
Girl in Ripped Jeans, Ania Hobson

A Portrait of two Female Painters, Ania Hobson
A Portrait of two Female Painters, Ania Hobson

Autoportrait, Ania Hobson
Autoportrait, Ania Hobson

Evening in Montmartre (2019), Ania Hobson
Evening in Montmartre (2019), Ania Hobson

Girl in Striped T, Ania Hobson
Girl in Striped T, Ania Hobson

Self-portrait (2015), Ania Hobson
Self-portrait (2015), Ania Hobson

Sister, Ania Hobson
Sister, Ania Hobson

Thé, Ania Hobson
Thé, Ania Hobson
Girl in Red Dress, Ania Hobson
Girl in Red Dress, Ania Hobson

Nude (2017), Ania Hobson
Nude (2017), Ania Hobson

Sigal Tsabari (1966)

Sigal Tsabari (née Forkosh) est une artiste israélienne née en 1966. Enfant elle commence des études de piano, plus tard elle poursuit avec la flûte et la peinture. Après deux ans dans l'armée elle choisit d'étudier l'art à l'Avni Institute of Art avec comme professeur l'artiste Israël Hershberg qui a eu une grande influence sur son travail. En 1989 elle devient maman, le plus grand changement de sa vie, selon elle. Passionnée de flûte elle joue au sein d'un orchestre comme 2ème, puis 1ère flûte, art qui n'est pas sans similitude avec la peinture, car en musique comme en peinture l'artiste doit d'abord décomposer la partition ou le sujet qu'elle a sous les yeux pour en comprendre les formes, les tonalités, les couleurs pour ensuite les mettre en synergie. Exercice qu'elle pratique avec virtuosité.
Sigal Tsabari ne cherche pas à faire un art compliqué ou sophistiqué. Hormis son incontestable maîtrise technique son talent réside en l'originalité de son point de vue sur un quotidien ordinaire. Tout est surprenant. Les cadrages, les expressions, les détails, les objets dont la mise en valeur gomme d'un coup l'insignifiance. Sigal Tsabari fait ce qu'elle veut. C'est elle qui mène la danse, et je suis d'accord pour m'attaquer une petite valse à trois temps. Et puis s'appeler Sigal, franchement, ça chante...
Quand je découvre une artiste de cette ampleur, je suis heureuse. J'estime avoir passé une bonne journée.
Pour aller sur son site, c'est par ici.

Hidden (2010), Sigal Tsabari
Hidden (2010), Sigal Tsabari

In Circle- 1 (2003), Sigal Tsabari
In Circle- 1 (2003), Sigal Tsabari

On the Mirror (1993), Sigal Tsabari
On the Mirror (1993), Sigal Tsabari

Portrait (1998), Sigal Tsabari
Portrait (1998), Sigal Tsabari

Sigal Tsabari
Sigal Tsabari

Sigal Tsabari
Sigal Tsabari

Three in Two Directions - Self Portrait (2012), Sigal Tsamari
Three in Two Directions - Self Portrait (2012), Sigal Tsamari

Waltz (2011-2013), Sigal Tsamari
Waltz (2011-2013), Sigal Tsamari

Yeshi and Echo (2005-6), Sigal Tsamari
Yeshi and Echo (2005-6), Sigal Tsamari

48-51 (2007), Sigal Tsabari
48-51 (2007), Sigal Tsabari

Self-Silouette (2016), Sigal Tsabari
Self-Silouette (2016), Sigal Tsabari
 
Planted (2000), Sigal Tsamari
Planted (2000), Sigal Tsamari

Rimi Yang (1962)

Rimi Yang est une artiste d'origine coréenne née à Osaka au Japon en 1962. En 1986 elle part pour les Etats Unis et plus particulièrement l'Ohio où elle débute des études d'art à la Bowling Green University, puis la Californie où elle poursuit ses études à la California State University, à l’Académie d’art figuratif de Los Angeles et au Collège d’art et de design d'Otis. Elle fait un séjour estival à l'Académie d'Art de Florence et un séjour en résidence à la Pouch Cover Foundation au Canada. Depuis 1991 elle vit et travaille à Santa Monica.
Il y a le mélange de beaucoup d’influences dans le travail de Rimi Yang. La Corée, le Japon, la renaissance européenne. L'orient l'occident fusionnent en touches vigoureuses dans des compositions colorées qui restent plutôt impénétrables. Rimi Yang laisse entrevoir un monde sans nous en donner l’accès. Un mystère demeure.
Pour aller sur son site, c'est ici

Ride in a Flower Dream, Rimi Yang
Ride in a Flower Dream, Rimi Yang

East at Down (2018), Rimi Yang
East at Down (2018), Rimi Yang

Flower Drum Song, Rimi Yang
Flower Drum Song, Rimi Yang

Harmony of the Tranquility, Rimi Yang
Harmony of the Tranquility, Rimi Yang

Mr. and Mrs. (After Gainsborough) (2012), Rimi Yang
Mr. and Mrs. (After Gainsborough) (2012), Rimi Yang


Air Song (2018), Rimi Yang
Air Song (2018), Rimi Yang

Mirror Queen (2014), Rimi Yang
Mirror Queen (2014), Rimi Yang

Respect of High & Low (reference from Gainsborough), Rimi yang
Respect of High & Low (reference from Gainsborough), Rimi yang

Ride in Meditation, Rimi Yang
Ride in Meditation, Rimi Yang

Rita (2019), Rimi Yang
Rita (2019), Rimi Yang

Rose, Rose (2017), Rimi Yang
Rose, Rose (2017), Rimi Yang

Tribal Dance (2019), Rimi Yang
Tribal Dance (2019), Rimi Yang
 

Antoinette Cécile Hortense Haudebourt-Lescot (1784 - 1845)

Antoinette Cécile Hortense Haudebourt-Lescot est une artiste française née en 1784 à Paris. En 1808 elle suit son professeur d'art, Guillaume Lethière, en Italie où elle reste jusqu'en 1816. De retour à Paris elle fait la connaissance de l'architecte Louis-Pierre Haudebourg qu'elle épouse en 1820. Sa vie d'épouse n'entrave en rien sa carrière d'artiste puisqu'au cours des trois décennies qui suivent elle expose plus de cent œuvres au Salon de Paris. Sa renommée est d'ailleurs grande, ce qui est assez exceptionnel pour une femme artiste à cette époque. Elle est même nommée peintre de la Duchesse de Berry. Elle décède à Paris en 1845.
Ses sujets de prédilections sont les portraits, les scènes historiques ou populaires qu'elle raconte de façon anecdotique. Antoinette Cécile Hortense Haudebourt-Lescot a un talent indéniable. Chez elle tout est finesse, délicatesse, y compris le regard qu'elle pose sur les êtres qu'elle peint.

Mère et Enfant au Tambourin (1819), Antoinette Cécile Hortense Haudebourt-Lescot
Mère et Enfant au Tambourin (1819), Antoinette Cécile Hortense Haudebourt-Lescot

Autoportrait, Antoinette Cécile Hortense Haudebourt-Lescot
Autoportrait, Antoinette Cécile Hortense Haudebourt-Lescot

Deux Merveilleuses (1810), Antoinette Cécile Hortense Haudebourt-Lescot
Deux Merveilleuses (1810), Antoinette Cécile Hortense Haudebourt-Lescot

Jeune Femme Assise à l'Ombre d'un Arbre (1830), Antoine Cécile Hortense Haudebourt-Lescot
Jeune Femme Assise à l'Ombre d'un Arbre (1830), Antoine Cécile Hortense Haudebourt-Lescot

Jeune Femme au Carnet de Croquis, Antoinette Cécile Hortense Haudebourt-Lescot
Jeune Femme au Carnet de Croquis, Antoinette Cécile Hortense Haudebourt-Lescot

Le Jeu de la main chaude (1812), Antoinette Haudebourt-Lescot
Le Jeu de la main chaude (1812), Antoinette Haudebourt-Lescot

La Générosité de la Duchesse d'Angoulême, Antoinette Cécile Hortense Haudebourt-Lescot
La Générosité de la Duchesse d'Angoulême, Antoinette Cécile Hortense Haudebourt-Lescot

Lise Aubin de Fougerais (1817), Antoinette Cécile Hortense Haudebourt-Lescot
Lise Aubin de Fougerais (1817), Antoinette Cécile Hortense Haudebourt-Lescot

 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...