Jean Cooke (1927-2008)

Jean Cooke (ou Jean Bratby) est une artiste anglaise née à Londres en 1927. En 1943 elle commence à étudier le dessin d'après modèles vivants, le dessin textile et l'illustration. Mais c'est la sculpture et la poterie qui l’intéressent ce qu'elle va étudier au Goldsmiths College et au Camberwell College of Arts. En 1950 elle termine une formation pédagogique pour devenir enseignante. Jean Cooke fait la connaissance de l'artiste peintre John Bratby qu'elle épouse en 1953. Cette même année elle entame des études supérieures au Royal College. En 1964 elle a sa première exposition et commence à enseigner la peinture au Royal College. La carrière de Jean Cooke obtient très vite une grande reconnaissance auprès des collectionneurs, ce qui est loin d'être le cas de son mari. Les relations au sein du couple sont de plus en plus tendues, et malgré des périodes de crise violentes Jean et son mari ne divorcent qu'en 1977. En 2003 la maison où vit Jean Cooke prend feu détruisant de nombreuses œuvres. Elle s'installe dans un appartement de Charlton Village où elle décède en 2008 d'une pneumonie.
Les œuvres de Jean Cooke sont pleine de charme et de subtilité, mais ne manquent pas d'une certaine drôlerie. " Ok Mona Lisa " est tout simplement irrésistible. Ses autoportraits aux regards fantomatiques sont d'une force prodigieuse. Les coups de pinceaux qui peuvent sembler sommaires sont en réalité bien posés et explicites. Il n'y a rien de trop, mais tout est dit. Et bien dit.
Jean Cooke est une grande artiste.

OK Mona Liza (1990), Jean Cooke
OK Mona Liza (1990), Jean Cooke

Not Waving, Just Painting (1996), Jean Cooke
Not Waving, Just Painting (1996), Jean Cooke

Blast Boadicea (1960), Jean Cooke
Blast Boadicea (1960), Jean Cooke

Self-Portrait (1958), Jean Cooke
Self-Portrait (1958), Jean Cooke

Autoportrait (1954), Jean Cooke
Autoportrait (1954), Jean Cooke

Fair Lampetie (1990), Jean Cooke
Fair Lampetie (1990), Jean Cooke

Jamais je ne pleure et jamais je ne ris (1972), Jean Cooke
Jamais je ne pleure et jamais je ne ris (1972), Jean Cooke

Mad Self Portrait, jean Cooke
Mad Self Portrait, Jean Cooke

The Italian Straw Hat (1965), jean Cooke
The Italian Straw Hat (1965), jean Cooke

The Window/ Two Girls (1989), Jean Cooke
The Window/ Two Girls (1989), Jean Cooke

Cinema Paradiso (1980), Jean Cooke
Cinema Paradiso (1980), Jean Cooke

Shany Rhys James (1953)

Shani Rhys James naît en 1953 à Melbourne d'une mère australienne et d'un père gallois dont elle ne fera la connaissance qu'à l'âge de 38 ans. En 1963 elle et sa mère quittent Melbourne pour une nouvelle vie en Angleterre. Shani Rhys James suit une formation artistique à la Loughborough School of Art et à la St Martins School of Art, avec un BA en peinture en 1976. C'est là qu'elle rencontre l'artiste Stephen West qui deviendra son mari. En 1984 ils emménagent à Llangadfan, petit village gallois. Elle commence à exposer au Pays de Galles et à la RA de Londres, remportant le Aberystwyth Open en 1992, le Mostyn Open, la médaille d'or du National Eisteddfod, le Hunting Observer Art Prize (1993) et le deuxième prix du BP National Portrait Award. Elle est l'artiste visuelle de l'année BBC Wales en 1994. En 2003 elle remporte le prestigieux prix de peinture Jerwood et obtient le titre de M.B.E. (Membre de l'Empire Britannique) pour services à l'art gallois. Tout ça n'est quand même pas rien.
Entre Paula Modersohn-Becker et Paula Rego le travail de Shani Rhys James est à la fois réjouissant et inquiétant. Sous un calme apparent se dissimulent des turbulences primaires qui surgissent de l'intérieur des êtres qu'elle peint dans des tons gris, rouges et noirs porteurs de forces dévorantes. Les regards sont injectés, ébranlés par une telle sève. Le sang vivant. Ses natures mortes, les objets, les ustensiles, les bouquets ébouriffés, colorés, ont la même puissance. Cette artiste a beaucoup de choses à dire. Et elle le dit avec maestria. Pour aller sur son site, c'est par ici

Roses in a Glass Jar (2017), Shani Rhys James
Roses in a Glass Jar (2017), Shani Rhys James

Blue Top Orange Hairband (2017), Shani Rhys James
Blue Top Orange Hairband (2017), Shani Rhys James

Caught in a Mirror (1997), Shani Rhys James
Caught in a Mirror (1997), Shani Rhys James

Chicken Coop II (1999), Shani Rhys James
Chicken Coop II (1999), Shani Rhys James

Cutting my Hair (2017), Shani Rhys James
Cutting my Hair (2017), Shani Rhys James

Quinces (2017), Shani Rhys James
Quinces (2017), Shani Rhys James

Red Self Portrait (1992), Shani Rhys James
Red Self Portrait (1992), Shani Rhys James

The Bath (2012), Shani Rhys James
The Bath (2012), Shani Rhys James

The Boards (1996), Shani Rhys James
The Boards (1996), Shani Rhys James

The Glass of Water (2017), Shani Rhys James
The Glass of Water (2017), Shani Rhys James

There’s Always The Bag (2018), Shani Rhys James
There’s Always The Bag (2018), Shani Rhys James

Two Gourds (2017), Shani Rhys James
Two Gourds (2017), Shani Rhys James

Yellow Dress Black Jacket (2003), Shani Rhys James
Yellow Dress Black Jacket (2003), Shani Rhys James

Yellow Wallpaper I (2012), Shani Rhys James
Yellow Wallpaper I (2012), Shani Rhys James
 

Marcia Schvartz (1955)

Marcia Schvartz est une artiste argentine née en 1955 à Buenos Aires. Après avoir étudié à l'Ecole des Beaux-arts Manuel Belgrano, elle poursuit son apprentissage aux côtés d'artistes tels que Jorge Demirjian, Aida Carballo ou Luis Felipe Noé. Militante pour la jeunesse péroniste elle doit s'exiler en Espagne durant la dictature. Moments difficiles qui marquent profondément son travail.
Quoi dire des œuvres de Marcia Schvartz si ce n'est se réjouir d'une telle liberté. Aucune concession n'est faite, ni à l'oeil, ni à la bienséance. Ses personnages volent au-dessus du bien-pensant avec toute l’exubérance de leur vie, qu'elle soit heureuse ou douloureuse, et se racontent sans fausse pudeur.
Marcia Schvartz est une artiste prolifique. Allez vous promener sur son site, ici.

Autorretrato (1980), Marcia Schvartz
Autorretrato (1980), Marcia Schvartz

Alegria Alegria (1976), Marcia Schvartz
Alegria Alegria (1976), Marcia Schvartz

Autorretrato Negro, Marcia Schvartz
Autorretrato Negro, Marcia Schvartz

Begonia Amo Del Valle (1980), Marcia Schvartz
Begonia Amo Del Valle (1980), Marcia Schvartz



Claudita (1980), Marcia Schvartz
Claudita (1980), Marcia Schvartz

Gardelita (2012), Marcia Schvartz
Gardelita (2012), Marcia Schvartz
 
Las Chicas de Avino (1980), Marcia Schvartz
Las Chicas de Avino (1980), Marcia Schvartz

Perdido En Colombia (Autoportrait), Marcia Schvartz
Perdido En Colombia (Autoportrait), Marcia Schvartz
Desnudo (Autoportrait), Marcia Schvartz
Desnudo (Autoportrait), Marcia Schvartz


Sarah Harvey (1981)

Sarah Harvey est une artiste anglaise née à Londres en 1981. Elle poursuit des études d'art à la Chelsea School of Art et à la Newcastle University d'où elle sort diplômée en 2004. En 2003 elle remporte une bourse d'étude, ce qui lui offre l'opportunité de voyager en Italie, plus particulièrement à Florence et en Toscane. Aujourd'hui elle vit et travaille à Londres.
Les peintures de Sarah Harvey (dixit l'artiste) sont pour la plupart des autoportraits flottants dans des piscines aux eaux bleu vert et qui suscitent à la fois le bien-être et l'insécurité. Les corps suspendus sont fragmentés, déformés jusqu'à en devenir une sorte d'abstraction, ce qui est pour le moins contradictoire s'agissant de peintures hyperréalistes.
Pour aller sur son site, c'est par ici.

Faced Bitch (2008), Sarah Harvey
Faced Bitch (2008), Sarah Harvey

Falling Pleasure (2010), Sarah Harvey
Falling Pleasure (2010), Sarah Harvey

Glisten (2010), Sarah Harvey
Glisten (2010), Sarah Harvey

Mermaid (2006), Sarah Harvey
Mermaid (2006), Sarah Harvey

Ripples of light (2011), Sarah Harvey
Ripples of light (2011), Sarah Harvey





Virtuous Desire, Sarah Harvey
Virtuous Desire, Sarah Harvey

Mary Potter (1900-1981)

Mary Potter (Marian Anderson Attenborough) est une artiste anglaise née en 1900 à Beckenham dans le Kent. Elle étudie l'art à la Beckenham School of Art puis à la Slade School of Fine Art avec Henry Tonks. Elle devient l'épouse de l'écrivain Stephen Potter avec qui elle s'installe après la guerre dans le Suffolk. Ensemble ils auront deux enfants mais divorcent en 1955. Elle décède en 1981 d'un cancer du poumon.
Les œuvres de Mary Potter sont en majeur partie des natures mortes ou des paysages qu'elle peint dans des couleurs terreuses et fondues pas loin de l'abstraction. Sa palette est restreinte, on est proche d'une simple évocation évanescente des choses ce qui force le spectateur à user plus de ses sensations que de sa vision. Magique.

Mary Potter
Mary Potter

Portrait of an Auxiliary Territorial Service Sergeant (1942), Mary Potter
Portrait of an Auxiliary Territorial Service Sergeant (1942), Mary Potter

Mary Potter
Mary Potter

Jacquetta Hawkes (1967), Mary Potter
Jacquetta Hawkes (1967), Mary Potter

Mary Potter
Mary Potter
 

Ania Hobson (1990)

Ania Monika Trojanowska Hobson est une artiste anglaise née en 1990 à Kidderminster dans le Worcestershire. Son grand-père Edward Trojanowski était un peintre krakovien bien connu du début du XXe siècle, dont l’œuvre est toujours exposée au Musée national de Varsovie. Ania Hobson étudie l'art à la Princes Drawing School et part ensuite pour l'Italie poursuivre ses études à l'Académie d'Art de Florence. En 2018 son tableau intitulé "A Portrait of Two Female Painters "  gagne le prestigieux concours BP Portrait Awards.
Son travail a un caractère typiquement anglais (je pense à Lucian Freud surtout en ce qui concerne ses tableaux animaliers), mais il y a aussi un peu d'Alice Neel. Il se dégage une force tranquille des personnages qu'elle peint avec des traits épais et des tons sourds. Ania Hobson entre dans le vif du sujet sans y mettre de pathos ou d'affectation.
Pour aller sur son site c'est par ici.


Girl in Ripped Jeans, Ania Hobson
Girl in Ripped Jeans, Ania Hobson

A Portrait of two Female Painters, Ania Hobson
A Portrait of two Female Painters, Ania Hobson

Autoportrait, Ania Hobson
Autoportrait, Ania Hobson

Evening in Montmartre (2019), Ania Hobson
Evening in Montmartre (2019), Ania Hobson

Girl in Striped T, Ania Hobson
Girl in Striped T, Ania Hobson

Self-portrait (2015), Ania Hobson
Self-portrait (2015), Ania Hobson

Sister, Ania Hobson
Sister, Ania Hobson

Thé, Ania Hobson
Thé, Ania Hobson
Girl in Red Dress, Ania Hobson
Girl in Red Dress, Ania Hobson

Nude (2017), Ania Hobson
Nude (2017), Ania Hobson

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...