Marie-Guillemine Benoist (1768-1826)

Marie-Guillemine Benoist de Laville-Leroux naît à Paris en 1768. Elle est d’abord élève d’Elisabeth Vigée-Lebrun avant de devenir celle de Jacques-Louis David. Elle expose pour la première fois au Salon de 1791. Ses tableaux sont très empreints de l’influence de David. Peu à peu elle s’en libère pour aborder la peinture dite de genre. Sa carrière est jalonnée de succès, mais c’est le Portrait d’une négresse qui lui procure la célébrité.
Mariée au comte Benoist, elle doit malheureusement cesser d’exposer aux Salons quand son mari est nommé au Conseil d’Etat en 1714. Elle est pourtant au sommet de sa gloire. Par la suite elle réalise une Vierge à l’Enfant pour la cathédrale d’Angers.
Elle meurt à Paris en 1826.

Portrait d'une négresse (1800), Marie-Guillemine Benoist
Portrait d'une négresse (1800), Marie-Guillemine Benoist
Innocence entre vertue et vice (vers 1791), Marie-Guillemine Benoist
Innocence entre vertue et vice (vers 1791), Marie-Guillemine Benoist
Autoportrait (1790), Marie-Guillemine Benoist
Autoportrait (1790), Marie-Guillemine Benoist
Elisa Bonaparte (1805), Marie-Guillemine Benoist
Elisa Bonaparte (1805), Marie-Guillemine Benoist


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire