Daphné Odjig (1919)

Daphné Odjig naît en 1919 sur la réserve indienne de Wikwemikong, sur l’île Manitoulin. Elle est à la fois Potawatomi, Odawa et anglaise. Pendant la 2ème guerre mondiale, elle s’installe à Toronto où elle rencontre son 1er mari, Paul Somerville avec qui elle a 2 fils. Ils vivent sur la côte ouest. C’est à cette époque qu’elle commence à s’intéresser à la peinture de façon autodidacte. En 1962 après la mort de son mari, elle se remarie avec Chester Beavon. Ils partent dans le nord du Manitoba. Là elle est confrontée à la souffrance des indiens Cris chassés de leur terre. Elle en nourrit son œuvre. En 1972 elle expose à Winnipeg avec 2 autres artistes. C’est la 1ère fois que des artistes autochtones exposent dans une galerie d’art et non dans un musée anthropologique ou ethnologique comme il était alors d’usage jusque là, prouvant la mentalité colonialiste de l’époque. En 1973 elle est la cofondatrice de la Professional Native Indian Artist Association. Un an plus tard avec son mari elle ouvre "The Warehouse ", 1ère galerie à promouvoir les artistes autochtones. En 1976 ils déménagent en Colombie-Britannique.
Tribute to Picasso (1986), Daphné OdjigWe Walk Together (1995), Daphné OdjigNew Mother Earth, Daphné Odjig

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire