Georgia O'Keeffe (1887-1986)

Georgia O’Keeffe naît en 1887 dans le Wisconsin. Elle ne fait pas partie de la Figuration Féminine, mais son œuvre est si remarquable que je fais à nouveau une exception pour vous la présenter. Elle commence par exposer ses toiles dans la galerie du photographe Alfred Stieglitz créateur de la galerie 291 dans la 5e Avenue et qui expose entre 1908 et 1915 des artistes comme Matisse, Picasso, Brancusi, Picabia. Georgia O’Keeffe devient sa femme et son modèle. En 1946, à la mort de son mari, Georgia part vivre seule à Ghost Ranch au sein d’une réserve d’indiens dans le désert du Nouveau-Mexique. Elle meurt en 1986 à Santa Fé à l’âge de 99 ans.
Georgia O'KeeffeDead Tree with Pink Hill, Georgia O'Keeffe Poppy (1927), Georgia O'KeeffeBlack Iris, Georgia O'Keeffe

Hermine David (1886-1970)

Hermine David naît à Paris en 1886. A 15 ans elle commence l’étude du dessin avant de fréquenter les Beaux Arts et l’Académie Julian. En 1906 elle rencontre le peintre Pascin avec qui elle partage un temps le même atelier. Ils voyagent ensemble en Angleterre et aux Etats-Unis où ils s’installeront contraints par la guerre, Pascin étant de nationalité bulgare. Ils se marient, mais de retour à Paris en 1920, se séparent. Hermine rencontre un succès grandissant. En 1932 elle reçoit la légion d’honneur pour son travail de graveur. Elle meurt en 1970.
Autoportrait à 18 ans (1904), Hermine David
Autoportrait, Hermine davidFillette au Chien, Hermine David

Aloïse Corbaz (1886-1964)

Petite aparté dans les rêveries d’Aloïse Corbaz.
Elle naît en Suisse à Lausanne en 1886 d’un père employé des postes et agriculteur. Enfant, elle rêve de devenir cantatrice, mais suivra des cours de couture. Plus tard elle est employée comme institutrice chez une famille noble de Leipzig, puis chez le chapelain de l’empereur Guillaume II à Potsdam. Elle tombe alors éperdument amoureuse de l'empereur comme l'attestent des lettres de cette période. A la première guerre mondiale, elle retourne en Suisse et sera internée à l’asile de la Rosière pour schizophrénie. C’est là qu’elle commence à écrire et à dessiner. D'abord détruites, ses œuvres seront préservées grâce à l'intérêt que leur portera le directeur de l'hôpital dès 1941. Elle meurt en 1964.
Si vous voulez en voir plus, c'est ici.

Marguerite Jeanne Carpentier (1886-1965)

Marguerite Jeanne Carpentier de Glîmes naît à Paris en 1886. En 1990 elle entre à l’Ecole des Beaux Arts, (rappelons que celle-ci n’est officiellement ouverte aux femmes que depuis 3 ans). En ce début de XXe siècle elle se démarque par son désir d'indépendance artistique et autour d'elle se constitue la première école de femmes peintres de l'histoire de l'art, de surcroît avec pour maître une femme. En 1930 elle commence à rédiger un journal d’artiste qu’elle tiendra jusqu’à sa mort. Ce journal illustré de centaines de dessins constitue un témoignage exceptionnel de ce que pouvait être la vie d’une femme peintre à cette époque. Elle meurt en 1965.
Ariane, Marguerite Jeanne CarpentierAutoportrait, Marguerite Jeanne CarpentierNu à l'Echarpe, Marguerite Jeanne CarpentierJeune Fille Rue Descombes, Marguerite Jeanne Carpentier

Moyra Barry (1886-1960)

Moyra Barry est une artiste irlandaise. Son oeuvre est surtout constituée de natures mortes.
Autoportrait, Moyra Barry

Maggie Laubser (1886-1973)

Maggie Laubser est une artiste d'Afrique du Sud.
Autoportrait (1928), Maggie Laubser Colored Woman With a Purple Headscarf, Maggie Laubser Coloured Woman With Pink Blouse (1926), Maggie Laubser Nude Sitting Cross Legged (1928) Maggie Laubser

Nadezhda Andreevna Udaltsova (1886-1961)

Nadezhda Udaltsova naît en Russie en 1886. Elle étudie dans des écoles privées à Moscou, puis à Paris. De 1910 à 1914, elle est membre de l'union des artistes de Soyuz Molodyozhi. En 1915, elle rejoint le mouvement de Kazimir Malevitch adeptes du Supremus au Verbovka Folk Village Center. Après la révolution d’octobre, elle enseigne un temps à VkhuTeMas et à l’institut Inkhuk. Dans les années 20, après une période cubiste, sous l'influence de quelques proches, elle revient à l’art figuratif. De 1929 à 1932, elle visite les monts Altaï et travaille en Arménie. En 1938, Alexander Drevin avec qui elle a fondé le groupe artistique des Treize est exécuté, et elle devient persona non grata du monde soviétique de l’art. Elle meurt en 1961.
(pas d'information), Nadezhda UdaltsovaPortrait of a Lady Dressed in Purple, Nadezhda UdaltsovaSitting Women, Nadeshda Udaltsova

Tarsila Do Amaral (1886- 1973)

Tarsila do Amaral naît en 1886 au Brésil dans une famille aisée de la région de Sao Paulo. Son père est un riche planteur de café. Elle commence sa formation au Brésil puis part dès 1920 à Paris pour parfaire ses études. Elle va suivre les cours de Fernand Léger, Albert Gleizes et André Lhote. Elle développe un style coloré tout empreint de sa culture brésilienne et de ses enseignements parisiens. Mais son succès est limité par la montée d’une nouvelle forme d’art, le surréalisme. Elle meurt en 1973.
A Negra (1923), Tarsila Do AmaralEstudo (Nu) (1923), Tarsila Do AmaralPastoral (1927), Tarsila Do AmaralAutoportrait (1924), Tarila Do AmaralAutoportrait (1923), Tarila Do Amaral

Anita Rée (1885-1933)

Anita Rée est une artiste allemande née à Hambourg en 1885. Elle est pendant un temps élève à Paris de Fernand Léger. Elle meurt en 1933.
Nude Woman, Anita Rée Autoportrait (1915), Anita Rée Mädchenbildnis (1922), Anita Rée Autoportrait, Anita Rée Autoportrait, Anita Rée

Zinaida Evgenievna Serebriakova (1883-1967)

Zinaida Evgenievna Serebriakova est sûrement une des plus grandes artistes russes de son temps.
Reclining Nude (1930), Zinaida Serebriakova Harvest (1915), Zinaida Serebriakova Princess Irina Alexandrovna Yusupova (1925), Zinaida Serebriakova Reclining Nude, Zinaida SerebriakovaNu Couché, Zinaida Serebriakova
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...