Andriola de Barrachis, Levina Teerlinc, Marietta Robusti

Marietta Robusti, dite la Tintoretta (1554-1590)

Elle naît à Venise. Fille du peintre le Tintoret ce dernier enthousiasmé par l’esprit vif de sa fille, lui fait apprendre la musique, le chant, le dessin. Enfant, le Tintoret l'habille en garçon et l’emmène partout avec lui.
Ayant appris la peinture, elle s’attache au genre du portrait. Elle se fait vite remarquer par son talent, au point d’être sollicitée par les plus grands.
Malheureusement, elle meurt en couche à l’âge de trente ans.
Il ne reste que très peu d’informations sur le travail de Maretta Robusti.


Autoportrait, Marietta Robusti
Autoportrait, Marietta Robusti
Autoportrait, Marietta Robusti
Autoportrait, Marietta Robusti
Autoportrait, Marietta Robusti
Autoportrait, Marietta Robusti


Levina Teerlinc (Bruges 1510-Londres 1576)


Elle est la fille aînée de Simon Bening (parfois écrit Bennink), célèbre enlumineur flamand. En 1545 elle quitte son pays pour vivre avec son mari en Angleterre où elle devient peintre à la cour d’Edouard VI, Marie I et Elisabeth I. De cette dernière elle fera de très nombreux portraits, ainsi que d’autres personnages importants. Il ne reste pratiquement aucune œuvre de Levina Teerlinc, ou qui ne peuvent lui être attribuées.


Miniature d'Elisabeth I (1565), Levina Teerlinc
Miniature d'Elisabth I (1565), Levina Teerlinc


Miniature d'Elisabeth I (1565), Levina Teerlinc
Miniature d'Elisabeth I (1565), Levina Teerlinc


Miniature (1560), Levina Teerlinc
Miniature (1560), Levina Teerlinc
Miniature de la Princesse Elisabeth (1550), Levina Teerlinc
Miniature de la Princesse Elisabeth (1550), Levina Teerlinc
La Princesse Elisabeth Tudor (1546), Levina Teerlinc
La Princesse Elisabeth Tudor (1546), Levina Teerlinc



Andriola de Barrachis 


Elle naît en Italie en 1446. Elle devient abbesse au cloître de San Felice de Pavia (à côté de Milan). Elle meurt en 1504. Il ne reste pratiquement aucune trace de son oeuvre.

Vierge à l'Enfant (1485), Andriola de Barrachis
Vierge à l'Enfant (1485), Andriola de Barrachis

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire