Amélie Beaury-Saurel (1848-1924)


Amélie Elise Anna Beaury-Saurel est une artiste peintre française née en 1848 à Barcelone de parents français. Elle étudie l'art à l'Académie Julian et devient assez vite une portraitiste renommée. Elle débute au Salon en 1874 où elle expose très régulièrement avec toujours beaucoup de succès jusqu'en 1924. En 1895 elle épouse Rodolphe Julian. C'est elle qui est en charge de l'atelier des femmes à l'Académie, mais n'en stoppe pas pour autant sa carrière de portraitiste. Connue pour être une grande féministe, elle soutient la cause des femmes, leurs droits à l'éducation artistique et au statut d'artistes. N'oublions pas qu'à la mort de Rodolphe, c'est elle qui se hisse à la direction de l'Académie Julian devenant ainsi une figure emblèmatique de l'accession des femmes à des postes à responsabilités dans la société. Le choix de ses sujets dénote aussi d'une recherche d'émancipation. "Dans le bleu" (ci-dessous) elle peint une femme qui fume et se laisse aller à un plaisir personnel contraire aux codes et aux carcans sociaux de l'époque. Elle donne à voir un geste provocateur et s'affirme alors comme une femme moderne et libre. Très généreuse, elle subvient la majeure partie de sa vie aux besoins de sa sœur et de sa mère. Elle décède à Paris en 1924.
Dans Le Bleu (1894), Amélie Beaury-Saurel
Portrait de Séverine, Amélie Beaury-Saurel
Femme Endormie Tenant un Livre (1884), Amélie Beaury-Saurel

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire