Mina Karadzic (1828-1894)


Mina Karadzic naît à Vienne en 1828 dans une famille d'origine serbe. Elle est la septième de treize enfants. Très vite elle montre du talent pour l'écriture, l'art et la musique, et avec le soutien de son père, l'écrivain et linguiste Vuk Stefanovic Karadzic, elle reçoit un enseignement dès sa prime enfance. A 15 ans elle écrit des poèmes, des essais. Elle traduit en allemand des contes populaires serbes préfacé par Jacob Grimm. A trente ans elle épouse Aleksa Vukomanovic , professeur au lycée de Belgrade, mais il meurt l'année suivante. Cinq ans plus tard c'est son père qui meurt. Elle se consacre alors entièrement à la mémoire de celui-ci et à ses œuvres qu'elle fait publier. Avant de mourir à Vienne en 1894, elle cède à la Serbie tous les droits d'auteur et de propriété sur le travail et les biens de son père. 
Outre les dessins, on sait qu'elle a peint une cinquantaine de toiles, mais n'étant ni datées, ni signées, ça rend le travail d'inventaire de son oeuvre assez difficile.

Mladi Crnogorac (1851), Mina Karadzic
Autoportrait, Mina Karadzic

2 commentaires:

  1. Hello ma chère Myrtille,je passe et te fais une bise bien fraîche ce matin.
    Mitch'

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci. Je t'imagine dehors à la terrasse d'un café entrain de lorgner sur toute la faune environnante. Je me trompe?
      Bonne journée.
      Myrtille

      Supprimer