Caterina Van Hemessen, Artemisia Gentileschi

On compte sur les doigts de la main les femmes qui ont le niveau d’étude et la liberté de mouvement nécessaires pour accéder au difficile apprentissage de l’art. Elles sont tout au plus une dizaine dont le nom est connu et dont l’œuvre a souvent disparu. Celles qui y parviennent sont souvent filles ou femmes de peintres. C’est le cas comme nous l’avons vu de Lavinia Fontana, mais aussi celui de Caterina Van Hemessen et Artemisia Gentileschi.

Caterina Van Hemessen (1528-1587)

Flamande, fille du peintre Jan Sanders Van Hemessen, c'est sans doute lui qui lui a enseigné le métier.


Caterina Van Hemessen, autoportrait (1548)
Caterina Van Hemessen, autoportrait (1548)
Caterina Van Hemessen, Portrait d'une dame
Caterina Van Hemessen, Portrait d'une dame


Artemisia Gentileschi (1593-1652)

C'est une artiste italienne, née à Rome, fille d’Orazio Gentileschi. Elle devient peintre de cour très demandée sous les Médicis et Charles I d’Angleterre. Elle est aussi la première femme à dépasser les interdits en peignant des thèmes historiques ou religieux à une époque où les règles les cantonnent aux portraits, autoportraits, natures mortes ou autres sujets intimistes.

Artemisia Gentileschi, Venus et Cupidon (1625-30)
Artemisia Gentileschi, Venus et Cupidon (1625-30)
Artemisia Gentileschi, Suzanne et les vieillards (1610)
Artemisia Gentileschi, Suzanne et les vieillards (1610)
Artemisia Gentileschi, Dame assise de trois-quarts
Artemisia Gentileschi, Dame assise de trois-quarts
Artemisia Gentileschi, La conversation de Madeleine (1615-16)
Artemisia Gentileschi, La conversation de Madeleine (1615-16)
Artemisia Gentileschi, Judith et sa servante (1618-19)
Artemisia Gentileschi, Judith et sa servante (1618-19)
Artemisia Gentileschi, Judith décapitant Holofernes (1611-12)
Artemisia Gentileschi, Judith décapitant Holofernes (1611-12)
Artemisia Gentileschi, Danae (1612)
Artemisia Gentileschi, Danae (1612)
Artemisia Gentileschi, autoportrait (1615)
Artemisia Gentileschi, autoportrait (1615)
Artémisia Gentileschi, autoportrait, ou allégorie de la peinture (1630)
Artémisia Gentileschi, autoportrait, ou allégorie de la peinture (1630)


7 commentaires:

  1. The first thing I wanted to do was to thank the author for making such a beautiful blog! No one could have done it better! Thank you very much for the pictures which are on the page. They are splendid! I will surely add your blog to my links and will always visit the web page you’ve created!

    RépondreSupprimer
  2. C'est une recherche extraordinaire,merci de nous la faire partager.Je suis moi même une femme peintre et je vous invite à visionner mon site internet au
    www.annsaintgelais.com

    RépondreSupprimer
  3. Patrick AUZAT-MAGNE16 juin 2009 à 10:02

    Bonjour

    Sofonisba et Lucia ANGUISSOLA ne sont pas filles de peintre.

    Les 4 filles de Amilcare ANGUISSOLA apprirent la peinture, et ces deux-là vécurent de leur peinture. Sofonisba vécut jusqu'à 95 ans !

    Patrick AUZAT-MAGNE


    Pau, le 16 juin 2009


    *******************************

    RépondreSupprimer
  4. Patrick. Merci de me corriger, tant qu'à faire j'aimerais autant que ce blog soit juste et fiable. Parfois je m'embrouille "les pinceaux"...
    De ce pas je corrige.

    RépondreSupprimer
  5. J'ai justement trouvé Catharina van Hemessen sur ton blog car je cherchais une peinture d'elle. Moi aussi je souhaite parler des femmes peintres mais uniquement du 16e siècle (pour le moment) et en ajoutant des anecdotes autour de leur cas. Heureusement, tu as d'excellentes reproductions numériques...si cela ne t'embête pas de me les prêter...tu peux voir sur mon blog ce que j'en fais

    RépondreSupprimer
  6. merci en particulier pour nous montrer les oeuvres d'Artemisia Gentileschi (revoir aussi le film "Artemisia"

    RépondreSupprimer
  7. Merci Anna,
    ce qui me navre parfois est qu'au début de mon idée de blog sur les femmes, je ne savais trop où me documenter, Je sais que j'en ai oublié beaucoup. Quel dommage.

    RépondreSupprimer